Sign up for free to watch the match.
Preview image

Real Madrid vs. Eintracht Frankfurt full match

European Cup 1959-1960

By Footballia7 Comments7924 ViewsEnglish

Add a comment

Sign in to comment

Comments

  1. Guy Martin May 07, 2018 23:34

    Bain de lumière à Glasgow Le 18 mai 1960, 127 000 spectateurs remplissent les gradins de l'immense Hampden Park qui peut en accueillir 132 000. Venus pour assister à un grand spectacle, ils ne sont pas déçus et participent à la véritable apothéose de cette année 1960. Eintracht Francfort, dont le seul salut réside dans le culot, voire l'impertinence, prend le taureau par les cornes dès le coup d'envoi, lance tout son monde à l'attaque, manque de marquer deux buts et en reussit tout de même un grâce à son subtil ailier droit Kress. Alors le Real, personnifié par Di Stefano, abandonne son jeu d'étude, d'attente et de prudence pour se livrer. Le divin Alfredo vient à peine de dégager sa surface de réparation qu'il surgit à point nommé a l'autre bout du terrain pour reprendre un centre de Canario et égaliser (27è). Trois minutes plus tard, il récidive et comme Puskas, de l'exterieur du pied gauche, marque à la 45è minute, le Real mène 3-1 à la mi-temps. Sa cinquième Coupe d'Europe en cinq ans n'est pas loin et les observateurs sont tous unanimes à dire que rarement le Real a donné une aussi forte impression de puissance. Mais on n'a pas tout vu dans ce match, la deuxième mi-temps étant encore plus pleine et plus riche que la précédente. Dans ce combat acharné et loyal, le Real joue l'offensive à outrance, se lavant et se purifiant de ses doutes, atteignant une dimension jamais atteinte. Puskas (56è, 60è, 71è) marque trois nouveaux buts et Di Stefano (75è) cloture la marque a 7-3, le jeune international Erwin Stein ayant marqué deux fois (72è, 74è). Quatre buts en quatre minutes, c'est le bouquet du feu d'artifice. Au coup de sifflet final donné par l'arbitre écossais, M. Mowatt, les 127 000 spectateurs se lèvent et applaudissent durant de longues minutes, comme s'ils voulaient se graver à tout jamais dans la mémoire le souvenir du fabuleux spectacle auquels ils viennent d'assister. Di Stefano et Puskas, auteurs à eux deux des sept buts du Real, s'étreignent longuement dans le vestiaire. L'un et l'autre apprécient le moment qui passe. Il est si rare d'atteindre la perfection dans l'expression artistique qu'on a choisie. Pour Puskas, la victoire représente bien d'autres choses encore: n'était-il pas deux ans plus tôt un footballeur perdu ? Son président, Don Santiago Bernabeu, vient lui donner l'accolade: « j'ai toujours cru en toi, Pancho. Ta force, vois tu, c'est là qu'elle est ! » Et en disant celà, il lui pose la main sur le cœur. « Extrait de «La fabuleuse histoire du football»

  2. MatthsAz03 February 11, 2018 13:32

    the first real madrid's goal was at 21', no at 27'

  3. Footballia
    Footballia February 11, 2018 14:11

    Actually it's officially listed at 27. There's probably one or two minutes missing from the footage, we can't be sure.

  4. Josin007 September 28, 2017 10:18

    Thank you footballia for your great effort :)

  5. Footballia
    Footballia September 28, 2017 11:56

    Thank you, friend! :-)

  6. Josin007 September 28, 2017 10:16

    Superb Match.....! Real Madrid at their best.

  7. milan September 10, 2017 13:39

    que ganas tenia de ver este partido, gracias

  8. adrinapolitano August 26, 2017 00:35

    Partido muy difícil de conseguir por la antigüedad del mismo. Muchas gracias por el trabajazo!!! ;)

  9. Footballia
    Footballia August 26, 2017 11:36

    ¡Muchas gracias! :-)

  10. Footballia user September 21, 2016 17:00

    Maravilloso , nunca crei ver un partido de esta clase . gracis por guardarlos y subirlos a la red. gracis.

  11. Footballia
    Footballia August 26, 2017 11:39

    ¡Muchas gracias!